« ROBERT GABRIEL MUGABE, PRESIDENT DE L’UNION AFRICAINE : DE LA MARGINALISATION OCCIDENTALE A LA CONSECRATION CONTINENTALE »

31032015

10710829_988387341177715_7275193667827880841_n

NOTE D’INFORMATION DU PROFESSEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ RELATIVE A LA NON-DIFFUSION PAR  » VOXAFRICA  » DE L’EMISSION CONSACREE AU PRESIDENT ROBERT GABRIEL MUGABE

 Copie de JCCG

Le 25 Février 2015 , la chaîne de télévision « VOXAFRICA » par l’intermédiaire de l’éminent journaliste Louis-Magloire KEUMAYOU m’a invité à participer en compagnie de Monsieur Antoine GLASER ( journaliste d’investigation ) , Madame Valérie THORIN ( journaliste ) et Monsieur Karim YAYAHOUI ( Analyste politique ) à son émission pour débattre dans le cadre de la première édition du MAGAZINE « POLITIQUEMENT INCORRECT » sur le thème suivant : « ROBERT MUGABE , PRESIDENT DE L’UNION AFRICAINE : UN HASARD MALHEUREUX ? ». A MA TRES GRANDE SURPRISE, CETTE EMISSION TELEVISEE POURTANT PROGRAMMEE POUR LA SEMAINE SUIVANTE N’A JAMAIS ETE DIFFUSEE PAR LA CHAÎNE  » VOXAFRICA ».

 

J’ai constaté en revanche que la deuxième émission consacrée aux « CONFLITS AFRICAINS » a été elle diffusée selon la grille de programmation officielle de la chaîne. A CE JOUR, NI LE RESPONSABLE PARISIEN DE  » VOXAFRICA  » MONSIEUR ENOGO, NI SA COLLABORATRICE DIRECTE QUI ETAIT CENSEE M’INFORMER DE LA DATE DE DIFFUSION DE L’EMISSION N’ONT CRÛ DEVOIR M’EXPOSER LES RAISONS PRECISES DE CETTE CENSURE QUI N’OSE PAS DIRE SON NOM. J’AI DONC PRIS CONTACT AVEC UNE PERSONNE BIEN INFORMEE AU SEIN DU BUREAU LONDONIEN DE LA CHAÎNE « VOXAFRICA » QUI M’A CONFIRME QU’IL S’AGISSAIT BIEN D’EMPÊCHER LA DIFFUSION DE L’EMISSION SOUS LE PRETEXTEFALLACIEUX QUE LA  » QUALITE TECHNIQUE  » DE L’ENREGISTREMENT VIDEO LAISSERAIT A DESIRER. Ayant obtenu par mes propres moyens la dite vidéo, j’ai pû constater que sa qualité technique est meilleure que certaines émissions diffusées à grands renforts de publicité par l’antenne londonienne de « VOXAFRICA ». JE PRENDS DONC LA RESPONSABILITE DE DIFFUSER EN EXCLUSIVITE MONDIALE L’INTEGRALITE DE L’EMISSION CONTROVERSEE TOUT EN LA FAISANT PRECEDER DE QUELQUES OBSERVATIONS RELATIVES AUX QUATRE POINTS DE FIXATION DE LA CONTROVERSE QUI M’A OPPOSE A MONSIEUR ANTOINE GLASER QUI PASSE POUR UN « EMINENT SPECIALISTE DE L’AFRIQUE » SELON SON ACOLYTE STEPHEN SMITH CONNU QUANT A LUI POUR SON « AFRO-PESSIMISME » REDHIBITOIRE. Voici donc pour l’édification de tous les POINTS DURS de la position exprimée par Monsieur Antoine GLASER et qui ont fait l’objet de ma part d’une REFUTATION SYSTEMATIQUE ET METHODIQUE :

 

I- Le Président Robert Gabriel MUGABE serait un « autocrate africain » notoirement réfractaire aux règles élémentaires de la DEMOCRATIE PLURALISTE et il aurait porté atteinte aux « DROITS DE L’HOMME » en provoquant même des massacres tribaux  à grande échelle (cf. 20000 morts au sein de l’ethnie NDEBELE).On ne saurait donc en aucun cas le tenir pour une figure exemplaire de la NOUVELLE AFRIQUE qui devra se montrer soucieuse du respect scrupuleux des normes universellement admises en matière de « BONNE GOUVERNANCE ».

 

II- Le Président MUGABE aurait en outre exproprié sans le moindre mobile recevable les fermiers blancs du ZIMBABWE et confié à des agriculteurs  noirs dépourvus de toute expérience de gestion la culture des terres arables et cultivables. Sa désignation à la Présidence de l’UNION AFRICAINE serait

un mauvais signal adressé par l’Afrique au reste du monde et notamment à ses partenaires occidentaux désireux d’y investir de nouveau. Elle résulterait en définitive d’une « VASTE HYPOCRISIE » des Chefs d’état africains qui se servent de la posture anti-impérialiste de leur homologue zimbabwéen pour régler par ricochet de vieux comptes avec les puissances occidentales tutélaires.

 

III- La « FRANCAFRIQUE » se serait transformée depuis belle lurette en « AFRICAFRANCE » en raison d’une INSTRUMENTALISATION PERSISTANTE par certains Chefs d’état africains influents du « PRE-CARRE » de l’Etat français qui lui-même serait en total recul sur le Continent noir malgré le maintien quelque peu trompeur de sa présence militaire sur les théâtres d’opération.

 

IV- Il ne faut rien attendre de concret de la Présidence de l’UNION AFRICAINE exercée pendant une année par Robert MUGABE car sa portée serait purement symbolique et ressemblerait à un simple BAROUD D’HONNEUR. Chargé perfidement par ses pairs hantés par la peur de l’Occident de préparer l’avenir de tout un Continent à une période cruciale de sa MUTATION GEO-STRATEGIQUE , le Président zimbabwéen aurait  » L’ÂGE DE SES ARTERES  » et serait tous comptes faits L’HOMME DU PASSE ET DU PASSIF.

 

NB : Les échanges ont révélé une OBJECTIVITE RELATIVE de Madame Valérie THORIN et une OSCILLATION EQUILIBRISTE de Monsieur Karim YAYAHOUI. Quant à moi, je me suis évertué à rétablir la VERITE HISTORIQUE face à la PROPAGANDE JOURNALISTIQUE de Monsieur Antoine GLASER dont la réputation sort finalement écornée de cette confrontation.

 

- VOICI EN EXCLUSIVITE MONDIALE LA VIDEO INTEGRALE DE L’EMISSION ENREGISTREE LE 25 FEVRIER 2015 A PARIS EN PRESENCE DE MONSIEUR LOUIS-MAGLOIRE KEUMAYOU ( PRESENTATEUR ) , DE MONSIEUR ANTOINE GLASER ( JOURNALISTE D’INVESTIGATION ) , DE MADAME VALERIE THORIN ( JOURNALISTE D’INVESTIGATION ) , DE MONSIEUR KARIM YAYAHOUI ( ANALYSTE POLITIQUE ) ET DE VOTRE SERVITEUR JEAN- CHARLES COOVI GOMEZ ( CHERCHEUR ). IL VA SANS DIRE QU’EN FLAGRANTE VIOLATION DES REGLES DEOTONLOGIQUES DICTEES PAR LA PLURALITE DE L’INFORMATION, CETTE EMISSION N’A JAMAIS ETE DICTEE SUR LE CANAL DE « VOXAFRICA » OFFICIELLEMENT POUR « DEFAILLANCE TECHNIQUE » (cf. LA « NOTE D’INFORMATION  » CI-DESSOUS). JE TIENS CEPENDANT A FELICITER L’EMINENT JOURNALISTE AFRICAIN LOUIS-MAGLOIRE KEUMAYOU POUR SA PROBITE ET SON INTEGRITE.

 

Professeur Jean-Charles Coovi GOMEZ

 

Coordinateur Général de la « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY ».

Image de prévisualisation YouTube




« INITIATION A L’EGYPTIEN HIEROGLYPHIQUE ET INTRODUCTION AU PAPYRUS MATHEMATIQUE D’AHMES A BRUXELLES »

23032015

image031

- QUATRIEME SEANCE DES FORMATIONS SCIENTIFIQUES DE LA « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY » (SESSION 2014-2015).

 

 10169460_559806387450733_1377729506_n

 

 

- FORMATEUR : PROFESSEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ (EGYPTOLOGUE, PHILOSOPHE, HISTORIEN).

 

 

 10443418_272236149631911_5931185406296741869_n

 

 

- THEME DE LA PREMIERE SEQUENCE : « LES PRINCIPES GENERAUX DE L’ECRITURE SACREE DE KEMET ET LA NOMENCLATURE DES SIGNES HIEROGLYPHIQUES ».

 

 

- THEME DE LA DEUXIEME SEQUENCE : « LE CARACTERE HAUTEMENT THEORIQUE DES MATHEMATIQUES EGYPTIENNES  ET LA RESOLUTION EXACTE DES PROBLEMES COMPLEXES EXPOSES DANS LE PAPYRUS D’AHMES ».

 

 

 

 

- DATE ET HORAIRE : SAMEDI 28 MARS 2015 DE 13H30 A 19H30.

 

 

 

 

- ADRESSE : RUE DE L’ELEPHANT 4 , 1080  MOLENBEEK , BRUXELLES.

 

 

 

 

 

- PAF : 12 EUROS (cf. REDUCTTION EVENTUELLE POUR LES MEMBRES A JOUR DE LEUR COTISATION).

 

 

 

 

 

- CONTACT : SEMA TA WY UN BLOG.

 

 

 

 

- CITATION EN EXERGUE DU PROFESSEUR THEOPHILE OBENGA (CHEF DE FILE DE L’ECOLE AFRICAINE D’EGYPTOLOGIE) :

 

 

 

 

« Il s’agit de l’écriture égyptienne hiéroglyphique qui est véritablement une peinture de la pensée et de la parole. Cette écriture est donc tout un art, celui de peindre la parole et de parler aux yeux. Elle passe facilement de la métonymie et de la métaphore à la convention énigmatique et aux symboles les plus complexes. C’est dire que le système hiéroglyphique bénéficiait de nombreux avantages : polyvalence de beaucoup de signes, absence d’orthographes fixes, existence de signes homophones, possibilités de métathèses graphiques. Dès lors, les images, les figures (pictogrammes, idéogrammes, déterminatifs) s’abrègent, se schématisent, se combinent, prennent des valeurs multiples.

Ces mille procédés graphiques reflétaient tout ce que l’Egypte avait de conventions intellectuelles ou d’idées particulières.

Ces jeux d’écriture, de signes hiéroglyphiques expriment alors toute une philosophie de l’écriture. En figurant par exemple le SOLEIL non plus par un CERCLE mais par un SCARABEE, l’écriture hiéroglyphique devient par là même une représentation énigmatique qui renvoie en ligne directe à la mythologie et à la PHILOSOPHIE EGYPTIENNE. Le scarabée est ici un symbole qui traite et cache un profond enseignement, énigmatiquement.

 

C’est donc une manière secrète et vraiment sacrée que les savants donnaient à entendre les principes des choses, les enseignements autrement impénétrables par ailleurs…Les Egyptiens avaient une extrême facilité de représenter les idées par des symboles qui demandaient alors une initiation spéciale pour être compris. Ils attachaient une importance au symbole lui-même. Celui-ci n’était pas seulement une image, mais signe d’une idée morale, philosophique ou religieuse sous forme d’analogies ou d’allégories. L’écriture hiéroglyphique est « pleine de science sacrée ». Cette SCIENCE SACREE, les prêtres égyptiens n’en étaient pas volontiers prodigues ».

( cf  » L’EGYPTE , LA GRECE ET L’ECOLE D’ALEXANDRIE … » EDITIONS KHEPERA , L’HARMATTAN , 2005 , pages 54-55 ).

 

Obenga_egypte_grece_couv1

 

 

 

 

 

 

- PROGRAMME ET CHRONOGRAMME DE LA FORMATION :

 

 

- 13H30-13H40 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS ET DES PERSONNALITES INVITEES.

 

 

- 13H40-14H20 : PROJECTION EN EXCLUSIVITE MONDIALE DE L’EMISSION TELEVISEE « POLITIQUEMENT INCORRECT » CONSACREE A L’ELECTION A LA  PRESIDENCE DE  » L’UNION AFRICAINE  » DU CHEF DE L’ETAT DU ZIMBABWE ROBERT GABRIEL MUGABE AVEC LA PARTICIPATION DE MONSIEUR ANTOINE GLASER ( JOURNALISTE D’INVESTIGATION ) , MADAME VALERIE THORIN ( JOURNALISTE POLITIQUE A   »AFRIQUE-ASIE » ) , MONSIEUR KARIM YAYAHOUI ( ANALYSTE POLITIQUE ) ,  MONSIEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ  ( HISTORIEN ).

 

Image de prévisualisation YouTube

- 14H20-14H30 : DISCUSSION.

 

 

 

 

- 14H30- 16H30 : PRESENTATION DE LA PREMIERE SEQUENCE ( cf CI-DESSOUS LE PLAN DETAILLE DE LA LECON I ) :

 

 

- PROLOGUE :  » Que signifient les expressions pharaoniques MEDOU NETER et RO EN KEMET ? « 

 

- PREMIERE PARTIE :  » Les notions fondamentales pour le DECHIFFREMENT VOCAL et la LECTURE METHODIQUE de l’Egyptien hiéroglyphique « 

 

44924133673470015934121257857924162170088391057n.jpg

 

I1 Les principes de l’écriture hiéroglyphique égyptienne.

 

I2 Les synchronies de la langue égyptienne (Ancien égyptien-Copte).

 

I3 Le répertoire d’épigraphie pharaonique (cf. Corpus des textes hiéroglyphiques).

 

 

- DEUXIEME PARTIE : « Les codes sémiologiques pour le DECHIFFREMENT VOCAL et la LECTURE METHODIQUE de l’Egyptien hiéroglyphique ».

 

 II1 Les SIGNES DE L’UNIVERS et l’UNIVERS DES SIGNES.

II2 Les codes d’une SEMIOLOGIE TOTALE de l’UNIVERS.

 II3 La nouvelle classification des signes hiéroglyphiques d’après la SCIENCE SACREE de Kemet.

 

 

- TROISIEME PARTIE : « HERET, LA SPHERE DE NOUT : vers une description des phénomènes astronomiques et une reconstitution des jalons de la navigation céleste à partir de l’analyse des signes hiéroglyphiques ».

 

RVI-tombe-plafond-Nout2

 III1 Les ETOILES et les PLANETES.

 

  III2 Les COMETES et les CONSTELLATIONS.

 

  III3 Les ECLIPSES PARTIELLES et les ECLIPSES TOTALES.

 

 

- EPILOGUE : « L’étude exhaustive des inscriptions ou des stèles hiéroglyphiques ».

 

 passionplay

 

 

- 16H30-17H30 : PAUSE.

 

 

 

- 17H30-19H30 : PRESENTATION DE LA DEUXIEME SEQUENCE (cf. CI-DESSOUS LE PLAN DETAILLE DE LA LECON II) :

 

 

 

 

INTITULE : « LE PAPYRUS D’AHMES (AMOUSSOU) OU L’APPLICATION SYSTEMATIQUE DE LA METHODE RIGOUREUSE D’INVESTIGATION TOTALE DE LA NATURE DANS SES DIMENSIONS VISIBLE OU INVISIBLE ».

 

 Image de prévisualisation YouTube

- PROLOGUE : « Origine, nature et fondements des ARTS MATHEMATIQUES ».

 

 

- PREMIERE PARTIE : « Présentation , description et commentaire du Papyrus d’Ahmes ».

 

 I1 Présentation.

 

I2 Nature.

 

I3 Commentaire.

 

 

 grandespyramides.bmp

 

- DEUXIEME PARTIE :  » Le Papyrus d’Ahmes ou la démonstration éclatante du caractère hautement théorique des Mathématiques égyptiennes « .

 

 II1 L’approximation remarquable du NOMBRE IRRATIONNEL Pi.

 

II2 La décomposition des fractions : le SUPER-ORDINATEUR MODERNE défait par le SCRIBE AHMES.

 

 II3 La RIGUEUR ABSOLUE de la SCIENCE DE LA MESURE (Discrétisations et pavages).

 

 

 

 

- TROISIEME PARTIE : « Le Papyrus d’Ahmes , un TRAITE DE METHODE SCIENTIFIQUE inégalé depuis quatre millénaires »

 

III1 L’art de poser correctement et simplement un problème complexe.

 

 III2 L’art d’analyser tous les aspects et les paramètres d’un problème complexe.

 

 

 III3 L’art de résoudre globalement et définitivement un problème complexe.

 

 

 

 

- EPILOGUE : « Le concept nodal de la MAÂT et ses rapports multiples et complexes avec les ARTS MATHEMATIQUES ».

 

 

 maat.jpg

 

- LE « COMITE D’ORGANISATION DES FORMATIONS SCIENTIFIQUES » (C.O.F.S) VOUS REMERCIE POUR VOTRE DILIGENCE.

 

 

 

EVENEMENT SCIENTIFIQUE ET CULTUREL MAJEUR , PRESENCE IMPERATIVE !







sur les traces du pandou |
Ressources Humaines Mechoua... |
benjaminblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | delunepierre
| موقع...
| mes-animaux-cheries