ALASSANE DRAMANE OUATTARA , LE DESTIN PATHETIQUE DU NEGRE DE SERVICE ET LE SYNDRÔME DU TROISIEME HOMME.

2 10 2014

1622051_652506184847419_1187947338061124699_n

- CONFERENCE MAGISTRALE DU PROFESSEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ (EGYPTOLOGUE, PHILOSOPHE, HISTORIEN).

10443418_272236149631911_5931185406296741869_n

 

- DATE ET HORAIRE : DIMANCHE 5 OCTOBRE 2014 DE 13H30 A 18H30.

 

- LIEU : 17 BOULEVARD KELLERMANN , PARIS , METRO : PORTE D’ITALIE.

 

- PAF : 12 EUROS.

 

- DEDICACE SPECIALE : Je dédie cette conférence à toutes les victimes du « COUP D’ETAT PERMANENT » ( 2001-2011 ) de la France en Côte d’Ivoire.

 

Diapositive1

 

 

- CITATION EN EXERGUE DE SON EXCELLENCE THABO MBEKI (ANCIEN PRESIDENT DE L’AFRIQUE DU SUD ET MEDIATEUR DE LA CRISE IVOIRIENNE DANS LE CADRE DES « ACCORDS DE PRETORIA » ) :

 

« Alassane OUATTARA est un homme qui n’a ni foi en l’honneur ni parole d’honneur. Je serai toujours surpris de la distance qu’il est prêt à parcourir dans le seul but de contenter ceux qui il y a seulement cinquante ans mettaient son peuple dans les chaînes de l’oppression.

Je me sens un peu responsable de la situation ivoirienne dans la mesure où c’est moi qui ai persuadé le Président GBAGBO de permettre à OUATTARA d’être candidat. Je n’ai pas assez de mots pour vous dire le dégoût que m’inspire cet homme. Heureusement que la vie des hommes n’est qu’une étoile filante dans l’histoire du monde. La Côte d’Ivoire se retrouvera un jour et seul son peuple sera juge de ce qui aura été fait en son nom par les uns et par les autres ».

 

SthAfrica_ThaboMbeki_01

 

- ALLOCUTION DE BIENVENUE ET PRESENTATION SUCCINCTE DES OBJECTIFS DE LA « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY ».

 

10169460_559806387450733_1377729506_n

 

- PROJECTION D’UNE SEQUENCE VIDEO RELATIVE AU « PROGRAMME SECHAT D’ETUDE ET DE DECOUVERTE DES CIVILISATIONS AFRICAINES ».

 Image de prévisualisation YouTube

 

- PROBLEMATIQUE GENERALE DE LA CONFERENCE :

 

Depuis son intrusion spectaculaire sur la scène politique nationale le 18 Avril 1990, Alassane Dramane OUATTARA n’a cessé de cristalliser sur sa personne les passions de très nombreux citoyens de la Côte d’Ivoire qui persistent à voir en lui un des principaux obstacles à la  décrispation du climat politique délétère qui a prévalu après son accession à la Primature sur injonction des INSTITUTIONS FINANCIERES  INTERNATIONALES le 7 Novembre 1990. En effet, à partir de cette nomination qui a donné lieu à une révision de la Constitution, la question de sa NATIONALITE et partant de son ELIGIBILITE à la magistrature suprême a constitué le POINT DE FOCALISATION du débat politique.

Cet homme politique au destin pathétique qui est né officiellement le 1er Janvier 1942 à Dimbokro au sein de la famille impériale de KONG et qui serait un descendant direct de son premier souverain Sékou Oumar OUATTARA ( 1665-1745 ) a fait de la conquête du pouvoir suprême en Côte d’Ivoire LA PRINCIPALE AMBITION DE SON EXISTENCE. Mais qui est véritablement Alassane Dramane OUATTARA ?

Peut-on suivre les TRACES et les JALONS laissés au fil du temps sur son itinéraire complexe et intriguant ? Quelle éducation a-t-il reçu durant ses années d’enfance qui semblent encore enveloppées par une épaisse zone d’ombre ? Quel est son véritable « cursus universitaire » et ses  » états de service  » au sein des INSTITUTIONS DE BRETTON WOODS ? Comment est-on parvenu à faire de ce « TECHNOCRATE » africain du « FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL » (FMI) l’homme de confiance des PUISSANCES OCCIDENTALES dont il a servi avec zèle les intérêts en sa qualité de « GOUVERNEUR » de la « BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST » ( BCEAO ) puis de « MONSIEUR AFRIQUE » du FMI ? Qui sont ses véritables « MENTORS » et « PROTECTEURS » aux USA et en EUROPE ?

Comment a-t-il contribué à affaiblir économiquement le régime progressiste du Capitaine Thomas SANKARA en se rapprochant dès cette époque de son futur tombeur Blaise COMPAORE ? Comment a-t-il été imposé par ses puissants soutiens occidentaux comme « L’HOMME PROVIDENTIEL DES POLITIQUES D’AJUSTEMENT STRUCTUREL » à la CÔTE D’IVOIRE du Président Félix HOUPHOUËT BOIGNY en proie à la chute des cours des matières premières ? Comment a-t-il inspiré dans l’ombre la rédaction de la fameuse « CHARTE DU GRAND NORD » pour mieux affirmer ses ambitions présidentielles voraces ? Comment a-t-il voulu s’emparer du pouvoir le 7 Décembre 1993 après la mort du Président Félix HOUPHOUËT BOIGNY en faisant mine d’ignorer les dispositions constitutionnelles en vigueur dans le pays ? Comment est-il parvenu le 1er Août 1999 à prendre manu militari le contrôle du « RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS » (RDR) fondé par le regretté Djeni KOBINA ? Comment a-t-il fomenté en sous-main dès 1999 une mutinerie ayant débouché sur un coup d’état militaire contre le Président en exercice Henri Konan BEDIE ?

Diapositive2

Comment a-t-il voulu empêcher l’investiture en 2000 du Président élu Laurent GBAGBO en provoquant des troubles à l’ordre public ? Comment a-t-il instrumentalisé le « COUP D’ETAT DE LA MERCEDES NOIRE » en 2001 visant à renverser le Président Laurent GBAGBO ? Comment a-t-il  parrainé de l’aveu même du Rebelle Koné ZAKARIA l’invasion sanglante depuis le BURKINA FASO de la CÔTE D’IVOIRE en 2002 qui a abouti à la partition du pays ?

 

Image de prévisualisation YouTube

Comment a-t-il mis à profit ces événements tragiques pour tenter en 2003 de dépouiller le Président GBAGBO de ses prérogatives constitutionnelles afin de gouverner le pays à travers un Premier ministre qui lui serait inféodé ? Comment a-t-il habilement utilisé ses RESEAUX DE LA HAUTE FINANCE INTERNATIONALE ( cf George SOROS ) pour déstabiliser économiquement un pays qu’il aspire à gouverner quelqu’en soit le prix à payer par une population déja largement éprouvée ? Comment a-t-il manœuvré en menaçant de rendre la pays « INGOUVERNABLE » si le Président Laurent GBAGBO ne décrète pas en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la Constitution son éligibilité ?

 

Comment a-t-il minutieusement préparé enfin L’EPILOGUE CATACLYSMIQUE DU COUP D’ETAT PERMANENT (2001-2011) avec la complicité de la FRANCE, de l’ONU et des ETATS-UNIS D’AMERIQUE qui provoquera officiellement 4000 victimes et qui conduira à sa pseudo-investiture ubuesque devant le génocidaire multirécidiviste Nicolas SARKOZY à YAMOUSSOUKRO ? Depuis cette cérémonie de sinistre mémoire, la CÔTE D’IVOIRE est en voie de RECOLONISATION comme en témoignent l’omniprésence des expatriés français à la tête des entreprises stratégiques et la promotion récente voire inédite en Afrique contemporaine d’un Français de souche Philippe SEREY-EIFFEL au rang de « Ministre- Secrétaire d’état adjoint à la Présidence ».

Diapositive3

Un tel parcours politique extraordinaire a définitivement marqué et scellé le DESTIN PATHETIQUE d’Alassane Dramane OUATTARA qui incarne aussi la figure typique du « TROISIEME HOMME » prêt à brader le patrimoine vital de l’Afrique pour assouvir l’appétit insatiable et inextinguible de ses MAÎTRES OCCIDENTAUX !

hollandebeugre-0019

 

PROFESSEUR JEAN-CHARLES COOVI GOMEZ.

 

 

 

- DEBAT PUBLIC ET CONTRADICTOIRE.

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




sur les traces du pandou |
Ressources Humaines Mechoua... |
benjaminblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | delunepierre
| موقع...
| mes-animaux-cheries