L’UNION AFRICAINE EST-ELLE UN OBSTACLE A LA CREATION DES ETATS-UNIS D’AFRIQUE ? BRUXELLES LE 12/07/14.

30062014

LOGO- printing

 

- DATE ET HORAIRE : SAMEDI 12 JUILLET 2014 DE 13H00 A 19H00.

- LIEU : AUBERGE DE JEUNESSE JACQUES BREL, 30 RUE DE LA SABLONNIERE, 1000 BRUXELLES.

 

- PAF : 10 EUROS.

 

- CITATION EN EXERGUE DU FONDATEUR DE L’UNIA MARCUS GARVEY :

 

« Notre objectif principal est de rassembler tous les peuples noirs du monde entier au sein d’une même organisation et de bâtir en Afrique une NATION CENTRALE avec un GOUVERNEMENT CENTRAL qui leur serait propre , de créer entre autres partout où vivent des Noirs des Universités, des Collèges, des Académies et des Écoles pour promouvoir l’éducation et la culture des peuples noirs ».

 

10403552_288363684667767_8654545088964026772_n

 

 

- COMMUNIQUE OFFICIEL DE LA  » MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY  » :

 

Il y a cent ans , le 15 Août 1914 , le plus grand Panafricaniste visionnaire de tous les temps l’ Honorable Marcus GARVEY créait la plus puissante ORGANISATION PANAFRICAINE connue à ce jour , l’ UNIA (  » UNIVERSAL NEGRO IMPROVEMENT ASSOCIATION  » ). Les conquêtes et les réalisations de l’UNIA sont telles qu’il serait fastidieux de prétendre les énumérer en détail ici. Qu’il nous suffise de souligner la VISION GLOBALE qui sous-tend la prodigieuse DYNAMIQUE UNITAIRE mise en œuvre par Marcus GARVEY et ses collaborateurs : SEULE L’UNITÉ DES AFRICAINS D’AFRIQUE ET DES AFRO-DESCENDANTS LEUR PERMETTRA DE BÂTIR SUR LE CONTINENT DE NOS ANCÊTRES UNE  NATION CENTRALE  AVEC UN  GOUVERNEMENT CENTRAL DANS LE CADRE DES ÉTATS-UNIS D’AFRIQUE. Ce qui caractérise l’Afrique du XXIème siècle enlisée dans les contraintes aliénantes et les compromissions de l’empirisme c’est précisément l’absence totale de VISION. Ce qui constitue la  » MARQUE DE FABRIQUE  » de l’UNION AFRICAINE de nos jours c’est le renoncement à la VISION GLOBALE de Marcus GARVEY, c’est la soumission instinctive au DIKTAT des puissances impérialistes occidentales (Etats-Unis d’Amérique, Union européenne), c’est l’abandon à leur triste sort de plusieurs millions d’Afro-Descendants dont les Ancêtres ont pourtant ¨résisté  héroïquement et survécu à la plus grande tragédie de l’histoire universelle, la TRAITE NÉGRIÈRE EUROPÉENNE. Il est inadmissible qu’aucune COMMÉMORATION OFFICIELLE DU CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE L’UNIA ne soit envisagée par l’UNION AFRICAINE si on s’en tient aux activités annoncées sur le site officiel de l’organisation. Il est urgent dès lors de s’interroger de manière approfondie sur les CAUSES et les CONSÉQUENCES des DYSFONCTIONNEMENTS INSTITUTIONNELS RÉCURRENTS de l’UNION AFRICAINE. Compte tenu des DÉFIS GEO-STRATEGIQUES MAJEURS auxquels le Continent africain sera confronté au troisième millénaire peut-on compter sur l’UNION AFRICAINE pour les surmonter ? La VISION UNITAIRE GLOBALE  défendue par les premiers théoriciens et architectes du PROJET PANFRICAIN ORIGINEL ( Anténor FIRMIN , Bénito SYLVAIN , Henry Sylvester WILLIAMS , Martin DELANY , Marcus GARVEY ) est-elle partagée par les actuels membres de la  » COMMISSION  » et du  » SOMMET DES CHEFS D’ETAT  » de l’ UNION AFRICAINE ? On le voit, ces interrogations qui insinuent et renforcent le DOUTE, la RÉSIGNATION, le FATALISME dans l’esprit de très nombreux Panafricanistes se cristallisent en une question décisive :

 

« L’ UNION AFRICAINE EST- ELLE UN OBSTACLE A LA CRÉATION DES ÉTATS-UNIS D’AFRIQUE ? ».

 

10169460_559806387450733_1377729506_n

 

 

- PROGRAMME ET CHRONOGRAMME DE LA CONFÉRENCE :

 

- 13H00 – 13H30   Accueil des personnalités et des participants .

 

- 13H30 – 14H00   Projection d’une séquence vidéo relative au PROGRAMME DE LA « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY » ( 2014- 2015 ).

 

- 14H00 – 15H00   « In Memoriam »  Hommage solennel des Patriotes Panafricains au Frère de combat JEAN- PIERRE KAYA :

« JEAN PIERRE KAYA , UNE VIE AU SERVICE DE LA RENAISSANCE KEMITE » par TSHIWALA NGALULA KALENGAYI ( Coordinateur de la Section BENELUX de la « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY » ).

 

 

954734_618002094890931_1960569999_n

- 15H00 – 15H30    Échanges et témoignages autour de l’itinéraire et de l’œuvre du Frère de combat JEAN- PIERRE KAYA.

 

- 15H30 – 16H00    Pause et projection d’une séquence vidéo : « L’IMPACT DES IDÉES DE MARCUS GARVEY ET DE L’UNIA SUR LE NATIONALISME NOIR »

 

 

unia-outside-printing-house

 

 

- PLAN DÉTAILLÉ DE LA CONFÉRENCE DU PROFESSEUR JEAN- CHARLES COOVI GOMEZ (ÉGYPTOLOGUE, HISTORIEN) :

 

 

Copie de JCCG

 

- 16H00 – 16H15    PROLOGUE :  « LES ÉTATS- UNIS D’AFRIQUE , UN CONCEPT OPÉRATOIRE DANS LA VISION ET L’ACTION DE MARCUS GARVEY ».

 

uniaflag

 

- 16H15 – 16H45    PREMIÈRE PARTIE : « ENUMERATION EXHAUSTIVE ET ANALYSE CRITIQUE DES DYSFONCTIONNEMENTS INSTITUTIONNELS DE L’UNION AFRICAINE ».

 

- 16H45 – 17H15    DEUXIÈME PARTIE : « LES MÉCANISMES SUBTILS DE CONTRÔLE ET D’INFLEXION DES ORIENTATIONS OU DES DÉCISIONS DE L’UNION AFRICAINE PAR LES ÉTATS- UNIS D’AMERIQUE ET L’UNION EUROPÉENNE ».

 

 

Les-Etats-Unis-et-lUnion-europeenne-2-4d551

 

-17H15 – 17H45    TROISIÈME PARTIE : « LA GESTION CHAOTIQUE DES CRISES PAR L’UNION AFRICAINE – LES EXEMPLES DE LA LIBYE ET DE LA CÔTE D’IVOIRE ».

 

 

10_kadhafi

 

 

- 17H45 – 18H00  ÉPILOGUE : « L’UNION AFRICAINE PEUT-ELLE ÊTRE LE FER DE   LANCE DES ÉTATS- UNIS D’AFRIQUE ? LES TROIS SCÉNARIOS DE SORTIE DE CRISE ».

 

 

10421412_734038069976164_8703252259463416090_n

 

- 18H00 – 18H30    DÉBAT GÉNÉRAL ET RÉPONSE DU CONFÉRENCIER .

 

- 18H30 – 19H00    PRÉSENTATION DU PROGRAMME DES FORMATIONS SCIENTIFIQUES DE LA « MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY » ET CLÔTURE DE LA MANIFESTATION.

 

- 18H30 – 19H00    DÉBAT GÉNÉRAL ET CLÔTURE DE LA MANIFESTATION.

 

NB : TOUTES LES ORGANISATIONS PANAFRICAINES QUI DÉSIRENT DÉLIVRER UN MESSAGE AU COURS DE LA CONFÉRENCE DOIVENT PRENDRE CONTACT AVEC LE COORDINATEUR DE LA SECTION BENELUX DE LA  » MAISON DES KEMITES MARCUS GARVEY  » LE FRÈRE DE COMBAT KALENGAYI EN VUE DE LA PROGRAMMATION DÉFINITIVE DE LEUR INTERVENTION.

 

 

427015_202569083174467_167015646729811_374236_905718622_n

 




LES AMIS DE LAURENT GBAGBO PLAIDENT POUR SA LIBERATION ET SA REHABILITATION LE 31 MAI 2014 A PARIS.

11062014

 

A l’occasion du 69 ème anniversaire du Président légalement élu de la Côte d’Ivoire Son Excellence Laurent GBAGBO , une importante TABLE RONDE réunissant d’éminentes personnalités françaises et africaines connues pour leur indéfectible soutien au célèbre prisonnier de Scheveningen a eu lieu à Paris ( AGECA ) le Samedi 31 Mai 2014 de 14H00 à 20H00.Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre du lancement de l’ ASSOCIATION DES AMIS DE LAURENT GBAGBO qui poursuit de l’aveu même de son Président le Professeur Raphaël DAGBO deux objectifs prioritaires :

1-Contribuer par tous les moyens nécessaires à la libération du Président Laurent GBAGBO.

2-Œuvrer dans la mesure du possible à sa réhabilitation en mettant en évidence la PHILOSOPHIE HUMANISTE qui sous-tend son engagement politique.

Dans son propos liminaire, M. Alain CAPPEAU, Conseiller spécial du Président Laurent GBAGBO, a brièvement présenté l’organigramme de l’Association dont il est par ailleurs le Premier Vice-Président.

Il s’est ensuite indigné de l’emprisonnement illégal depuis trois ans à la Haye d’un authentique Humaniste comme Laurent GBAGBO qui a toujours proscrit l’usage de la violence et lutté pacifiquement pour l’instauration de la Démocratie et de l’Etat de droit en Côte d’Ivoire.

A l’initiative de cette rencontre historique , Mme Jacqueline CHAMOIS , première épouse du Président et mère de son fils Michel , a appelé à une très forte mobilisation des militants des Droits de l’homme à l’échelle internationale pour hâter le processus de libération de Laurent GBAGBO et de tous les prisonniers politiques ivoiriens. Au nom du porte-parole du Président GBAGBO Justin Koné KATINAN, M. Claude KOUDOU qui fait également office de conseiller diplomatique de l’Association a délivré à l’attention des organisations représentatives de la Résistance ivoirienne un vibrant message d’unité. Il a appelé de ses voeux la mise en place d’une coordination des actions initiées au sein de la Diaspora pour obtenir la libération de tous les détenus politiques dont les droits ont été bafoués aussi bien par la CPI que par les nouvelles autorités ivoiriennes.

L’intervention passionnée et passionnante de M. Guy LABERTIT, l’ami de toujours du Président, a constitué un des temps forts de l’évènement. Riche en anecdotes et en révélations diverses, le propos de M.LABERTIT dévoile la personnalité attachante et pleine d’humour du Président GBAGBO qui lui aurait transmis la passion de la politique. Il a en outre insisté sur les difficultés rencontrées en sa qualité de  » Monsieur Afrique  » du Parti socialiste français pour plaider auprès des instances dirigeantes la cause des Démocrates africains du  » pré-carré  » confrontés aux manœuvres insidieuses de la Françafrique. Sa proximité assumée avec le Président GBAGBO a vraisemblablement éveillé le soupçon voire l’hostilité de plus d’un responsable socialiste de premier plan. M.LABERTIT a mis enfin l’accent sur l’importance des publications de l’intellectuel Laurent GBAGBO qui gagneraient à être connues des générations futures.

Après ce bouleversant témoignage d’amitié et de fidélité, M. André-Julien MBEM , essayiste camerounais auteur de l’ouvrage intitulé  » LAURENT GBAGBO , L’INTELLECTUEL ET LE POLITIQUE  » , a inauguré son propos par une vigoureuse profession de foi : ce qui le rattache affectivement à Laurent GBAGBO qu’il n’a pourtant jamais rencontré physiquement , c’est l’idéal commun d’une Afrique libérée , digne et souveraine dans le concert des Nations. Par-delà les nombreuses réalisations du Président GBAGBO durant une décennie d’exercice effectif du pouvoir, l’orateur s’est employé à décrypter dans les ouvrages hélas trop souvent méconnus de ce-dernier les PRINCIPES ÉTHIQUES qui ont guidé pendant plus de trente ans son action politique. L’engagement précoce de Laurent GBAGBO dans la lutte pour l’avènement d’une Afrique démocratique et souveraine témoigne aussi selon André-Julien MBEM de la montée en puissance d’une nouvelle catégorie de dirigeants africains plus soucieux de défendre les intérêts vitaux de leurs pays. Pour avoir sciemment ignoré cette évolution irréversible, la France est en passe d’être définitivement supplantée dans sa sphère d’influence traditionnelle par d’autres puissances émergentes plus respectueuses de la souveraineté des Etats africains.

Image de prévisualisation YouTube

Mme Clotilde OHOUOCHI, ancienne ministre des affaires sociales et de la solidarité nationale sous la Présidence de Laurent GBAGBO, a expliqué avec force détails les raisons pour lesquelles ce-dernier est devenu aux yeux de Paris le  » vilain petit canard  » de la Françafrique. A ce sujet, elle a rapporté l’anecdote suivante : UN ANCIEN PRESIDENT DU SENEGAL INSISTAIT FORTEMENT AUPRES DU PRESIDENT GBAGBO POUR QU’IL TELEPHONE CHAQUE JOUR AU PRESIDENT CHIRAC AFIN DE S’ENQUERIR DE SES NOUVELLES ET DE CELLES DE SA FAMILLE.C’était une manière de faire régulièrement allégeance à la  » Mère-Patrie « .On reprochait aussi au Président GBAGBO de ne pas soumettre pour appréciation comme le veut l’usage l’ordre du jour des conseils des ministres du gouvernement ivoirien aux autorités françaises. Dans une formule géniale, Mme OHOUOCHI relève que  » le vilain petit canard est devenu un bel oiseau, un cygne « . La farouche volonté d’autonomie du Président ivoirien lui a sans doute valu de solides inimitiés au sein de la classe politique française.

Mme OHOUOCHI réfute enfin l’idée selon laquelle le Président GBAGBO serait viscéralement anti-français. Elle observe au contraire qu’il figure officiellement parmi les  » AMIS DU CHÂTEAU DE VERSAILLES  » et qu’à ce titre l’arbre numéro 4069 qui est planté dans les jardins du célèbre château porte bel et bien son nom.

M. Albert BOURGI, Juriste et Politologue de renom , a souligné pour sa part la totale vacuité du dossier à charge monté par le bureau du Procureur de la CPI. Il apparaît à la lecture du document que les exigences élémentaires d’impartialité, d’équité pourtant requises en matière d’instruction pénale ont été escamotées au profit d’une propagande politique qui vise à diaboliser le Président GBAGBO et ses partisans tout en disculpant les rebelles du camp Ouattara.

M.BOURGI insiste sur les graves exactions et les violations massives des Droits de l’homme perpétrées en toute impunité avant, pendant et après la crise post-électorale par les  » combattants  » qui se réclament de l’actuel Président ivoirien. Tout porte à croire que la France et les pays occidentaux ont opté définitivement dans cette affaire pour la sauvegarde de leurs intérêts économiques en Côte d’Ivoire en fermant volontairement les yeux sur ces massacres à grande échelle (cf le cas de Duékoué ).

M. Amath DANSOKHO, figure historique de la gauche sénégalaise et ancien ministre, a affirmé que la France officielle s’était opposée dès le départ à l’ascension de l’opposant Laurent GBAGBO avant de combattre farouchement le Président élu en 2000.

 » C’EST UN MIRACLE QUE LAURENT GBAGBO SOIT ENCORE EN VIE  » a poursuivi M.DANSOKHO avant de prédire sa libération prochaine. Pour lui, les épreuves endurées par GBAGBO ne pourront que renforcer la jeunesse panafricaniste dans sa détermination à accélérer la libération et l’unification du Continent.

M. Joseph MAMADOU, un proche de la famille GBAGBO, a révélé à l’auditoire enthousiaste la teneur du message téléphonique du Président qui a voulu exprimer lui-même depuis la Haye sa profonde gratitude aux organisateurs et à tous les participants de la TABLE RONDE.

M. Jean Charles Coovi GOMEZ , Historien et Philosophe Béninois , a d’emblée indiqué le véritable enjeu de la prochaine audience programmée le 13 Juin 2014 à la Haye : LA CPI COURT LE RISQUE D’UN DISCREDIT TOTAL ET DEFINITIF SI ELLE PERSISTE A VOULOIR MAINTENIR SANS PREUVES IRREFUTABLES LE PRESIDENT GBAGBO EN DETENTION AFIN DE JUSTIFIER LA TENUE D’UN PROCES POLITIQUE A CHARGE. Même les derniers défenseurs en Afrique de cette institution totalement inféodée aux puissances occidentales doutent ouvertement de son impartialité. Au lieu de continuer à se faire des illusions sur la véritable nature de la CPI, M.GOMEZ suggère aux responsables de  l’ASSOCIATION DES AMIS DE LAURENT GBAGBO de prendre immédiatement des mesures conservatoires en explorant dans leur  » feuille de route  » trois pistes de réflexion et d’action :

1- Poursuivre le combat des idées et des idéaux en diffusant largement la PENSEE POLITIQUE HUMANISTE du Président GBAGBO dont l’actualité est brûlante. Dans cette optique, il serait salutaire d’organiser un Colloque international consacré à  » LA CONTRIBUTION DE LAURENT GBAGBO A L’EMERGENCE DU MULTIPARTISME ET DE LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE « .

2-Mettre sur pied un puissant LOBBY, c’est à dire un RESEAU D’ENTRAIDE, DE SOLIDARITE ET DE PARTAGE afin de réhabiliter le Président Laurent GBAGBO, le Ministre Charles BLE GOUDE et tous les Patriotes ivoiriens arbitrairement emprisonnés.

3-Elargir la mobilisation internationale aux Afro-descendants qui se sont montrés majoritairement solidaires du Président GBAGBO et le la cause ivoirienne au cours des récents SOMMETS qui ont eu lieu au Brésil et en Colombie. Il serait stratégiquement suicidaire de sous-estimer la capacité d’action de ces millions d’Afro-descendants qui souhaitent contribuer activement à la Renaissance de leur Continent d’origine.

La TABLE RONDE s’est achevée par une collation proposée par les organisateurs et autour d’un gâteau d’anniversaire symboliquement offert au Président Laurent GBAGBO par  » LES AMAZONES « , une association de résistantes et de femmes patriotes coordonnée par Mme Prisca DIGBEU.

sident1.jpg







sur les traces du pandou |
Ressources Humaines Mechoua... |
benjaminblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | delunepierre
| موقع...
| mes-animaux-cheries