MALCOLM X ET LA RENAISSANCE AFRICAINE: VISION – ORGANISATION – ACTION

18032013

MALCOLM X ET LA RENAISSANCE AFRICAINE: VISION - ORGANISATION - ACTION dans Institut d'Etudes Panafricaines 482672_10152648829805029_1857570804_n

 

Conférence historique du professeur JEAN CHARLES COOVI GOMEZ

Jour: Samedi 30 Mars 2013

Horaires: 12:00 – 16:00

Lieu : Auberge de jeunesse Jacques Brel – 30 Rue La Sablonnière,1000 Bruxelles.(salle Delvaux)

Réservations conseillées car PLACES LIMITÉES.

Participation: 10 Euros

 

PLACES LIMITÉES! Réservation par mail: Afroconscience@live.be

 

35111_10150234806240029_3089216_n dans Manifestations Culturelles

 

LE RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE:

« La RENAISSANCE AFRICAINE peut être sommairement définie comme un processus historique initié par les Africains et les Afro-descendants afin de libérer définitivement le peuple noir du joug de l’oppression , de l’exploitation et de la déshumanisation multiséculaires en créant les conditions de l’émergence des ÉTATS-UNIS D’AFRIQUE ( cf CHEIKH ANTA DIOP « QUAND POURRA -T- ON PARLER D’UNE RENAISSANCE AFRICAINE ? » in « LE MUSÉE VIVANT » , 1948 ). Dans cette perspective , on ne soulignera jamais assez l’impulsion décisive donnée dès le début du XXème siècle par des figures aussi éminentes que celles d’ Anténor FIRMIN , Bénito SYLVAIN , Martin DELANY , Marcus GARVEY etc dont le souvenir impérissable doit être perpétué de générations en générations.Au nombre de ces pionniers, il nous faut ajouter néanmoins la figure plus récente de MALCOLM X ( 1925- 1965 ) dont le combat intrépide pour la restauration de la dignité du peuple noir aux États-Unis d’Amérique et partout dans le monde a marqué durablement les esprits.

De MALCOLM X , ses détracteurs nombreux en Occident , ont voulu faire un activiste passionné et aveuglé par la haine du Blanc au point de faire l’apologie de la violence et de la séparation des races comme modes de résolution des problèmes politiques qui se posaient aux Africains- Américains.

 

malcolm-x-9396195-1-402

 

Cette propagande récurrente reprise hélas sans esprit critique par certains « intellectuels » de l’Afrique contemporaine vise en réalité à occulter les véritables causes de son assassinat ( 21 Février 1965 ) dont les circonstances exactes n’ont du reste toujours pas été élucidées ( cf « MALCOM X , THE FBI FILE » edited by David GALLEN ). Né le 19 Mai 1925 dans une famille noire du NEBRASKA qui a payé un lourd tribut pour avoir été au fil du temps la cible privilégiée des racistes blancs , son père Earl LITTLE ( Pasteur baptiste ) était membre actif de l’UNIA de Marcus GARVEY , ce qui explique l’imprégnation précoce des idées du « NATIONALISME NOIR » dans son milieu d’origine.Sa mère Louise NORTON quoique d’ascendance écossaise par son père était entièrement dévouée à la cause noire.

 

102y

 

Après avoir interrompu sa scolarité à l’âge de 15 ans , le jeune Malcolm LITTLE connut la prison à 21 ans pour être finalement libéré le 7 Août 1952.Entre temps , grâce à la diligence d’un de ses frères , il se convertit à la « NATION DE L’ISLAM » car il pensait que le Christianisme s’était trop compromis avec la système esclavagiste en vigueur aux États-Unis pour être porteur d’espérance pour les Noirs.Son ascension vertigineuse au sein des instances dirigeantes de la « NATION DE L’ISLAM » en raison de son talent d’orateur et d’organisateur hors pair suscita des crispations y compris dans l’entourage immédiat d’Elijah MUHAMMAD.

 

 

133

 

 

On a coutume d’expliquer la rupture de MALCOM X avec la « NATION DE L’ISLAM » par des considérations disciplinaires , des motifs d’ordre religieux voire des luttes d’influence internes ( cf F. STEIGER , S. MOLLA « MALCOLM : LES TROIS DIMENSIONS D’UNE RÉVOLUTION INACHEVÉE » , 2003 ). La vérité historique est que MALCOLM X dès la fin de l’année 1963 avait amorçé aussi bien dans ses discours que dans ses initiatives politiques une NOUVELLE ORIENTATION STRATÉGIQUE PANAFRICAINE radicalement différente de celle en vigueur au sein de la « NATION DE L’ISLAM ».

 

m-et-m

 

Ce changement de cap de MALCOM X qui inquiétait également les autorités officielles ainsi que le FBI aboutira en Mars 1964 à la création de l’ORGANISATION DE L’UNITÉ AFRO-AMÉRICAINE ( OAAU ).De ses voyages au Moyen-Orient et surtout en Afrique, MALCOM X a acquis la conviction qu’un PUISSANT MOUVEMENT NOIR A L’ÉCHELLE INTERNATIONALE était entrain de se structurer et que les Africains- Américains avaient le devoir pour leur propre survie collective de l’intégrer. C’est dans ce contexte qu’il convient d’apprécier son célèbre DISCOURS- FONDATEUR du 8 Avril 1964 intitulé « REJOINDRE LA RÉVOLUTION NOIRE MONDIALE » dans lequel il prône une INTERNATIONALISATION DE LA LUTTE DES NOIRS DU MONDE ENTIER CONTRE LE SYSTÈME IMPÉRIALISTE QUI INSTRUMENTALISE LEURS DIVISIONS POUR MIEUX LES ASSERVIR ET LES EXPLOITER.Il adressa de même au Caire en marge d’un SOMMET DE L’OUA un vibrant  » APPEL AUX CHEFS D’ÉTAT AFRICAINS  » pour les sensibiliser à la condition qui est faîte par les États-Unis à leurs frères de race.

 

malcolmegypt

 

Dans ce document poignant , il écrivait notamment : « Vos problèmes ne seront jamais totalement résolus tant que les nôtres ne le seront pas.Vous ne serez jamais absolument respectés tant qu’on ne nous respectera pas.Vous ne serez jamais reconnus pour des hommes libres tant qu’on ne nous reconnaîtra pas et qu’on ne nous traîtera pas comme des êtres humains ».MALCOM X appellera aussi les Africains-Américains à soutenir le combat héroïque des populations autochtones improprement dénommées « MAU MAU » contre la spoliation de leurs terres par les Anglais.Il prendra fait et cause pour les partisans de Patrice Emery LUMUMBA dans leur lutte contre l’Impérialisme occidental et ses affidés au Congo. Signalons enfin une correspondance capitale en date du 11 Mai 1964 expédiée par MALCOM X à ses proches depuis Accra : « Le Ghana où je me trouve à présent , est la source du Panafricanisme ; aussi les derniers jours de mon voyage devraient-ils être extrêmement intéressants et enrichissants. De même que le Juif américain est en harmonie spirituelle et culturelle avec le judaïsme du monde entier , de même il est temps que les Afro-Américains deviennent partie intégrante des Panafricanistes du monde entier; même si nous devons rester physiquement en Amérique , en luttant pour des avantages que nous garantit la Constitution , il nous faut revenir en Afrique philosophiquement et culturellement et créer une unité efficace dans le cadre du Panafricanisme ».

 

14958

 

C’est pour avoir voulu polariser et canaliser dans le cadre de son ORGANISATION DE L’UNITÉ AFRO-AMÉRICAINE ( OAAU ) les luttes des Africains-Américains pour l’obtention des droits civiques et de l’égalité politique vers la LUTTE GLOBALE DES PEUPLES NOIRS OPPRIMES A L’ÉCHELLE MONDIALE que MALCOM X a été lâchement assassiné à Harlem le 21 Février 1965.En ralliant finalement le Panafricanisme et en militant ouvertement pour sa promotion et sa diffusion au sein de la communauté noire des États-Unis , MALCOM X a sans certainement signé son arrêt de mort physique mais les IDÉES et les IDÉAUX pour lesquels il s’est sacrifié sont immortels et compteront à n’en pas douter dans la RENAISSANCE DE L’AFRIQUE ».

Professeur Jean Charles Coovi GOMEZ.

 

2341821945_2

 

 

892971_10152709823345029_309009922_o

 

906605_10152709818995029_1263644029_o

 

886660_10152709818055029_2060710504_o

 

893363_10152709814915029_1741337340_o

 

886461_10152709811850029_1883187079_o

 

894532_10152709810680029_2118578164_o

 

884348_10152709815965029_1398698826_o







sur les traces du pandou |
Ressources Humaines Mechoua... |
benjaminblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | delunepierre
| موقع...
| mes-animaux-cheries